RAMI

Rencontres Arts et Multim ?dia Internationales

Le projet RAMI est une plate-forme d’expérimentation et de diffusion qui organise des échanges internationaux autour de la création contemporaine et des outils multimédia.

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication se sont répandues dans tous les aspects de la vie quotidienne, dans la sphère privée comme dans la vie professionnelle. Dans le monde entier, elles offrent des potentialités nouvelles et considérables d’accès à l’information par tous. En même temps, elles bouleversent les codes et modalités de transmission et d’expression, provoquent des mutations dans la pratique quotidienne du temps et de l’espace. (…) Des artistes se sont saisis des nouvelles technologies pour explorer des manières d’intervenir dans le paysage de la création contemporaine. Les artistes visuels et ceux de la scène théâtrale, chorégraphique et musicale, s’approprient ces nouveaux outils et leurs contraintes pour proposer de nouveaux points de vue, de nouveaux champs de perception et de réception. Pour appréhender la complexité du monde d’aujourd’hui, les arts numériques et le multimédia font à la fois évoluer les formes et engendrent des œuvres bien souvent encore inclassables.

Dans tous les pays, émergent des démarches et des projets artistiques marqués par ces outils numériques. C’est aussi le cas autour de la Méditerranée. (…) Au Liban par exemple, des groupes d’artistes s’impliquent dans des ateliers expérimentaux. En France, à Marseille et Aix-en-Provence en particulier, des opérateurs culturels développent la production et la diffusion de projets numériques. En Egypte, de nouveaux lieux, au Caire et à Alexandrie accueillent des artistes dans le cadre de résidences et de workshops.

Aujourd’hui deux objectifs justifient la mise en œuvre du projet RAMI :
. la nécessité de rapprocher les artistes, les professionnels et les publics dans une meilleure compréhension des contenus et des démarches techniques et artistiques existant dans ce domaine. Il paraît important de valoriser la part extrêmement concrète et humaine nécessaire à l’émergence de formes numériques et multimédia.
. l’importance de donner une visibilité à ces formes artistiques émergentes et de développer dans l’espace méditerranéen des clefs de lecture communes, pour permettre le développement d’un espace critique.

Note de Claudine Dussollier, mai 2007.

RAMI se déroule à ARBOMED, Marseille-Aix, octobre 2006 ; Beyrouth, du 9 au 20 mai 2007 ; Alexandrie, du 6 au 15 juin 2007 ; ARBOMED, Marseille, du 20 au 23 septembre 2007 ; Beyrouth, du 2 au 14 octobre 2007 ; Alexandrie, du 2 au 8 novembre 2007 ; Biennale des Jeunes Créateurs d’Europe et de la Méditerrannée, Alexandrie, du 25 novembre au 4 décembre 2007.

RAMI, Alexandrie, du 6 au 15 juin 2007
Deux workshops : Corps, mouvement et multimedia conduit par Marine Quiniou, Anne Le Batard (France) et Abdo Nawar (Liban) ; Image et son pour l’écriture sur le web conduit par Renaud Vercey (France) et Jean-Pierre Noun (Liban) ont été ouverts à 20 artistes, 12 égyptiens, et 8 libanais et français. Leur résultat a fait l’objet d’une présentation publique et d’un débat.

Projet conçu et proposé par SHAMS-Beirut/Abdo Nawar ; ZINC/ECM-Marseille/Claudine Dussollier, avec l’ATELIER of Alexandria/Moataz El Safty et ASTAR-Milan/Delphine Tonglet. RAMI est soutenu par Anna Lindh Foundation ; Dramastica Institute ; Open Society Institute ; Ford Foundation ; French Cultural Centre in Beirut ; Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ; Ministère des Affaires étrangères.