compagnie exnihilo

In-Paradise/Paradise is not enough

Pièce chorégraphique en deux volets pour 7 danseurs et deux musiciens
A partir du même point de départ se déploient deux écritures chorégraphiques, deux angles de vues. Deux pièces construites en miroir.
Dans un premier mouvement, In-Paradise met en jeu la danse dans un rapport à la quotidienneté, fabrique un regard sur l’espace, le monde, l’individu dans son rapport à l’espace urbain.
Dans un deuxième mouvement, Paradise is not enough met en jeu la danse, séparée de son contexte initial d’écriture, projetée dans un espace vierge, symbolique, intime, sur le plateau.
Le spectateur est invité à un voyage, une expérience esthétique qui lui fera éprouver dans le passage du dehors au dedans toute la puissance d’une ?écriture chorégraphique confrontée au changement de contexte, changement de focale qui conduit du temps réel de l’urbanité au temps symbolique du plateau, de la rumeur au silence..

Sauf à rêver de villes aseptisées, d’où toute vie se serait retirée à l’intérieur, qui ne peut se réjouir de l’appropriation anonyme des trottoirs et des rues, des bords de mer aux franges des chantiers ? Appropriations poétiques qui voient naître des constructions éphémères et fragiles, minuscules ou énormes, des usages surprenants, des inventions venant bousculer l’ordre urbain par leur fragilité même...

In-Paradise et Paradise is not enough racontent ces espaces habités, espérés, fantasmés, révélant une grande dignité, une vitalité créative qui permet à chacun de trouver dans la ville, l’espace du mouvement, du vivant, un espace interstitiel, un espace riche.
Nous avons affûté notre regard et nos sensations en furetant, en écoutant et observant les métropoles : Alexandrie, Le Caire, Mexico... et quotidiennement Marseille, la ville que nous habitons.

Conception/Direction : Artistique Anne Le Batard, Jean-Antoine Bigot
Danseurs : Jean-Antoine Bigot, Lisa Da Boit, Tom Grand Mourcel, David Mazon, Corinne Pontana, Rolando Rocha, Ji-in Gook
Scénographie : Jean-Antoine Bigot
Lumière : Paradise is not enough : Yoris Van den Houte
Musique : Pascal Ferrari et Régis Boulard
Costumes : Julia Didier
Production Ex Nihilo Coproduction KLAP Maison pour la danse à Marseille / L’Atelier 231 – Centre National des Arts de la Rue à Sotteville-lès-Rouen / Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de- Marne – Compagnie Käfig / Le Pôle Arts de la Scène à Marseille
La création a reçu le soutien de la SACD/Auteurs d’espaces, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM. 
SoutienThéâtre La passerelle – scène nationale de Gap et des Alpes du Sud / Coopérative de Rue et de Cirque – 2r2c à Paris Remerciements à La Cité des Arts de la Rue à Marseille / Générik Vapeur / Lieux Publics – Centre national de création en espace public / La Friche de la Belle de Mai
La compagnie est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication en tant que Compagnie nationale à rayonnement internationale (CERNI) et par la Ville de Marseille, subventionnée par la Région PACA, le Conseil départemental des Bouches - du Rhône. Elle est soutenue pour ses projets internationaux par la Spedidam, l’Institut Français et la Ville de Marseille.

IN PARADISE
 
partager Accéder à la page Facebook
crédits
Retour en haut