compagnie exnihilo

<<   In-Paradise/Paradise is not enough > In-Paradise

Pi ?ce pour 7 danseurs et 1 musicien | 50’ | Ext ?rieur
Nos soci ?t ?s, ? la recherche d’une uniformisation, d’une normalisation toujours plus ?rassurantes ?, s’effraient du grain de sable dans le rouage, du mouvement qui fait d ?sordre.
C’est ce mouvement que nous mettons ? l’honneur.

In-Paradise révèle la vacuité de notre vie en société où nous ne cessons de nous agiter, faire, défaire, refaire par réel goût de l’urgence, ou de l’occupation frénétique.
L’espace scénique est envahi, contraint et réorganisé par des amoncellements d’objets. Peu à peu, une métamorphose s’opère par les actions des danseurs. Le spectateur se fait sa propre histoire à travers ce qui se construit, se modifie, se transforme sous ses yeux... sans évidence.
La musique rock, parfois lyrique crée une atmosphère cinématographique.
Des voix off émergent de la bande son faisant montre d’un dialogue intérieur incessant.
Nous jouons sur le nombre et la multitude en jouant sur l’entassement, l’emboîtement de piles de chaises en plastiques. Réécrire de manière inventive l’usage des objets et montrer une capa- cité d’adaptation et d’invention de notre propre environnement.
L’objet devient scénographie.
L’accumulation définit l’espace de jeu et le caractérise.
Dans In-Paradise se joue notre confiance dans le corps et dans le vivant, dans notre capacité à rester en mouvement, éveillé et réactif.
Une invitation au déplacement.
Une quête d’équilibre, de complémentarité là où tout est bancal, au bord de la rupture.

 
partager Accéder à la page Facebook
crédits
Retour en haut